illu_mgas2

La MGAS est devenue la mutuelle référencée de la DGAC le 1er janvier 2018.  Aujourd’hui, près d’un agent sur trois a déjà rejoint ce dispositif auquel la DGAC participe à hauteur de 800 000€ par an.

En 2017, la DGAC a lancé un appel d'offre pour mettre en place le référencement d'un organisme de protection social complémentaire  afin que ses agents bénéficient d'une offre de qualité  pour leur protection santé et prévoyance.

 

     

    Les avantages 

    • une couverture santé, pour garantir la famille des agents actifs ou retraités (conjoints, concubins pacsés, et leurs enfants mineurs ou de moins de 28 ans s’ils poursuivent des études ou sont en alternance),
    • une protection prévoyance, incluant la couverture des primes, pour les agents actifs.
    • aucun questionnaire médical ni délai de carence,
    • un tarif préférentiel est proposé aux agents de moins de 30 ans pour la prévoyance.

    L’adhésion à la MGAS reste facultative. Pour en bénéficier au 1er janvier 2019, les agents doivent au préalable résilier par lettre recommandée leur contrat actuel, deux mois avant, soit fin octobre 2018.

     

    Les bénéficiaires

    • les agents rémunérés par la DGAC (le couplage santé / prévoyance est obligatoire pour les agents en fonction )
    • les retraités DGAC (qui ne sont pas soumis à l'obligation de prévoyance)
    • leurs ayants-droit : conjoints, concubins, pacsés, et leurs enfants de moins de 18 ans ou de moins de 28 ans poursuivant des études / en alternance, et tout enfant percevant une allocation pour personne en situation de handicap sans limite d’âge.

     

    En savoir plus

    Consultez les détails de l ’offre sur le site de la MGAS avec :

    • Le guide tarifaire 2019,
    • Le livret des niveaux de garantie
    • Un bulletin d'adhésion
    • Les réponses aux questions fréquentes

    et pourrez réaliser votre devis en ligne
     

    Les contacts MGAS en région
     

    Le dispositif de référencement est établi dans le cadre et règles du décret du 19 septembre 2007 relatif au dispositif de référencement. Un appel d'offres a été établi fin juin 2017 par la DGAC et l'offre proposée par la MGAS et SHAM a été retenue, celle-ci répondant notamment aux exigences en matière de transferts de solidarité.