De nouveaux discours écologiques émergent aujourd'hui. Non plus ceux de la protection de la nature ou du développement durable mais ceux des limites, et même ceux du risque d'effondrement.

Alors que l'outil et la technique servent à tout le genre Homo, depuis 3 millions d'années, à assurer sa survie, un diagnostic de leur perspective d'évolution semble désormais nécessaire. Le futur de l'aviation est en jeu, comprendre le cadre de son adaptation paraît indispensable.

 

Conférence animée par Vincent Mignerot

jeudi 12 mars

13h30 à 15h 

amphi Boucher

 

Vincent Mignerot est essayiste et chercheur indépendant en Sciences Humaines. Développant une « théorie écologique de l’esprit », il se questionne sur la singularité de l'humanité dans son contexte évolutif. Ses travaux vont de la théorie (Essai Sur la Raison de Tout, Éditions SoLo, 2015) à l’étude de la perception humaine (Heuraesthesia: When Synaesthesia Fertilizes the Mind, CNRS, 2016). Il est le fondateur de l’association Adrastia, qui étudie les risques d’effondrement systémique.

 

conference-vincent-mignerot_v2.jpg